Le salon de Sabrina

Un forum pour se détendre et parler de ce que l'on veut, dans le respect et la bonne humeur.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Histoire illustrée de Saint Malo.

Aller en bas 
AuteurMessage
SabinaSabinus
Admin
avatar

Nombre de messages : 511
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Histoire illustrée de Saint Malo.   Ven 24 Mar - 16:04



Devise de Saint-Malo :

Ni Français, ni Breton, Malouin suis (origine floue, peut-être en référence à la "république" malouine de 1590 à 1594)
Malouin d'abord, Breton après, Français s'il en reste (dans sa version actuelle).

Le drapeau malouin est le seul drapeau qui a le droit de flotter au -dessus du drapeau national car Saint-Malo fut la première république en France.


Saint-Malo a été fondé sur un rocher, le lieu fut d'abord un lieu d'hermitage, Mac Law, le fondateur de Saint-Malo, s'établira sur le rocher et fera transformer l'ancien prétoire des légionnaires romains en lieu de culte.
Saint-Malo tire son nom du moine breton Maclow, Maclou ou Malo originaire du pays de Gwent (Pays de Galles).
Saint-Malo succède à l'ancienne cité gallo-romaine d'Aleth (aujourd'hui en Saint-Servan). Cette place forte a été conquise en 56 avant Jésus-Christ, par les troupes de César. La cité d'Alet ou Aleth est entourée au IVème siècle de remparts et devient au Vème siècle, le siège de la préfecture de la légion de Mars
Le rocher (appelé Canalchius) sur lequel est construite la ville de Saint-Malo était inhabité jusqu'au VIème siècle. Un ermite du nom de Aaron y construisit à cette époque un ermitage. Vers le milieu du VIème siècle, le gallois Maclow (ou Mac Law) ou Malo, débarque sur le rocher d'Aaron où il est reçut par Aaron. Saint Malo se consacre alors à la prédication et sera nommé plus tard évêque d'Aleth (Saint-Servan). Saint Gurval, successeur de Saint Malo comme évêque d'Aleth, érige, dit-on, sur le rocher une église en l'honneur de son prédécesseur. Jusqu'au quatorzième siècle la cité fut sous la coupe du pouvoir écclésiastique, en effet en 1394 la ville fut donné par le Pape au roi de France Charles VI, véritable enclave française en Bretagne (la Bretagne était indépendante au royaume de France, mais fut fortement convoité par les royaumes d'Angleterre et de France, ainsi que par le Duché de Bourgogne).
La bretagne passe sous la coupe de la France, érigé en Duché la Bretagne se voit offrir Saint-Malo qui redevient Bretonne, symbole fort pour les Bretons, elle devient sa capitale et est réinvestit du pouvoir par la construction d'un donjon et d'un rempart qui symbolise son indépendance, tourné vers la mèr, Saint-Malo s'enrichissa grâce à ses corsaires.






Le Duc François II décida de construire une enceinte faisant corps avec la place et fit bâtir l' énorme tour Générale. Son oeuvre fut continuée par sa fille la Duchesse Anne, qui fit construire la tour Quic-en-Groigne qui a été terminée en 1505.




La prospérité de la ville commerçante, érigée en véritable forteresse, avec sa région riche en agriculture et élevage, elle restait un enjeu essentiel et un point stratégique. La fille de François II unique héritière, Anne de Bretagne, possédait une dote importante, le duché de Bretagne.
Elle épousa succèssivement l'empereur du saint Empire Maximilien par procuration, mais le roi de France s'opposa à ce mariage, ce dernier Charles VIII l'épousa Le 6 février 1492, la Duchesse Anne est couronnée "Reine de France". Face à la tour Générale et tournée vers la ville dont une rébellion est possible, la jeune souveraine fait édifier l'imposante tour "Quic-en-Groigne" dont le nom vient de la réponse faite aux Malouins qui protestent contre sa construction : "Quic-en-Groigne, ainsi sera, car tel est mon plaisir".
Mais le roi Charles VIII mourut avant que le mariage soit fécond (en héritier), cependant il était imposé à la duchesse d'épouser un autre roi de France, le succésseur Louis XII, la Bretagne passe sous la coupe du royaume de France, la Bretagne devient fief français, mais la duchesse continue à l'administrer.
Les écussons aux portes de la ville représentent l'appartenance au royaume de France de la cité et du fief de Bretagne, mais l'écusson ducal est représenté au côté du royaume de France.







Savez vous pourquoi l'hermine est le symbole de la Bretagne ?

Un jour alors que la duchesse Anne était en chasse sur ses terres, une hermine était poursuivit par des chasseurs, alors que la duchesse regardait la scène, l'hermine arrêta sa course devant une marre de boue, elle préférait mourir plutôt que de se salir, la duchesse admirative devant tans de courage d'une petite bête, obtint la grâce de la duchesse. Depuis lors l'hermine est le symbole de la Bretagne, afin de rappeler que la Bretagne fut jadis indépendante et s'est battu fièrement pour cela. Cette histoire a donné la devise de la Bretagne.

" Plutôt mourrir que de se salir ".

" Kentoc'h mervel eget bezan saotret ".


Je vous présente Anne de Bretagne :






Dernière édition par le Mar 9 Mai - 8:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SabinaSabinus
Admin
avatar

Nombre de messages : 511
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: Histoire illustrée de Saint Malo.   Ven 24 Mar - 16:06

Puis peu à peu, Saint-Malo se fit connaître loin de la vieille Europe par des grands noms.
La fierté de ses habitants et les exploits de ses corsaires ont commencé de forger l'âme malouine, la réputation de ces marins et la richesse de ses habitants. C'est certainement en partie pour cela qu'en 1534, Jacques Cartier réussit à gagner la confiance de François 1er et peut ainsi armer deux navires et s'élancer à la découverte du "passage du Nord Ouest" vers les Indes. Il ne découvre "que" le Canada et remonte en partie le Saint-Laurent. Sa deuxième expédition l'année suivante lui permettra de pousser jusqu'à Québec puis Montréal . La troisième expédition permet à l'illustre marin de parfaire son œuvre en préparant et en encadrant le peuplement du Canada par des colons français.







La pêche aussi se développa , de lointaines destinations comme Saint Pierre et Miquelon, Terre Neuve, fit de Saint Malo un des principaux ports de pêches et régulièrement les pêcheurs malouins partaient de longs mois en ces terres lointaines, certains s'établirent sur ces terres, des paysans sans terre aussi voulant acquérir une meilleure situation sociale partaient régulièrement du port de saint malo vers le nouveau monde. Saint-Malo restait aussi un point de départ pour les bagnards que l'on conduisait au nouveau monde pour peupler et coloniser ces terres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SabinaSabinus
Admin
avatar

Nombre de messages : 511
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: Histoire illustrée de Saint Malo.   Ven 24 Mar - 16:07

Saint Malo devint une véritable forteresse sous Louis XIV avec l'architecte Vauban qui s'illustra en faisant une "ceinture de fer", dans le but de protéger les frontières françaises, qu'on s'efforçait à repousser pour constituer un "beau carré" sous Richelieu et Mazarin politique que Louis XIV continua.
Les remparts de la ville furent fortifiés, et on parsema autour de la cote des forts, le lieu stratégique permettait de ruser avec les navires assaillant car la marée est une des plus forte au monde et en peu de temps la mèr se rétractait faisant échouer les navires ennemis sur les récifs.

Les remparts de Saint-Malo :











Le fort royal sur le rocher de l'Islet :





Ca c'est par où on chargeait les munitions sur des barques cela permettait de faire un trompe l'oeil à l'ennemi qui pensait qu'on pouvait amarer facilement :



Voici le quartier général du fort, où dormaient les marins et soldats, cette batisse est bien sur derrière les remparts et est construite sur le rocher, elle est aussi un exemple de nos maisons traditionnelles de la région :



Les remparts et les fortifications de Saint-Malo furent célèbre et inspira d'autres type du même modèl de ports fortifiés. .e sultan Sidi Mohamed Ben Abdallah décida de construire un nouveau port pour favoriser le commerce entre l'Afrique et l'Europe. Ainsi, il fit appel à un français, Théodore Cornut, disciple de Vauban, qui en dessina les plan, c'est pour cela qu'on appele Essaouira la petite Saint-Malo du Maroc.







étrange ressemblance hein Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SabinaSabinus
Admin
avatar

Nombre de messages : 511
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: Histoire illustrée de Saint Malo.   Ven 24 Mar - 16:10

et l'épopée corsaire, flibustiers et pirates continue de plus belle .... allez des images pour se détendre :






vous voyez c'était cosmopolite sur les navires ...

et il y avait même des femmes Laughing


celle là elle fait seins nus sur la plage (en fait on avait découvert la supercherie, parait il que certaines se travestissaient pour monter à bord oooh les vilaines) :



fallait pas énerver les pirates :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SabinaSabinus
Admin
avatar

Nombre de messages : 511
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: Histoire illustrée de Saint Malo.   Ven 24 Mar - 16:11

Bon revenons à nos moutons, les malouins et les corsaires :

Pierre Porcon de la Barbinais est un corsaire malouin au service de Louis XIV qui fut exécuté par le Dey d'alger après avoir était hotage et envoyé en guise de négociation entre le roi de France et du dey d'Alger qui n'accepta pas les propositions de Louis XIV, voilà comment il rendit la réponse au roi de France, courageux ce corsaire tout de même, ben ouais parceque si il ne se serait pas rendu à Alger, ses hommes auraient péris tout seuls !! :



René Duguay Trouin, capitaine célèbre, fils d'armateurs malouins, il fut capitaine à l'âge de 18 ans, il prit plus de 300 navires marchands et 20 vaisseaux de guerres, mais ce qui lui vallu la postérité c'est la prise de l'imprenable Rio de Janeiro en 1711, il forcera la ville à payer de fortes rançons, c'est suite à cette bataille qu'il fut anobli par le roi.



Jacques Gouin de Beauchesne navigua sur les vaisseaux du roi et est nommé en 1698 commandant en chef pour une expédition dans les mers du Sud. En 1699, il entre dans le détroit de Magellan où il prend possession au nom du roi de France de l'île Saint-Louis le Grand et de la Baie Dauphine.
Il est le premier Français à doubler le Cap Horn d'ouest en est en 1701, ouvrant ainsi les relations commerciales avec le Pérou et le Chili. Il reconnaît aussi une partie des îles Malouines au cours du même voyage. (pas d'image de lui)

François Mahé de la Bourdonnais, Lieutenant de vaisseau dans la Compagnie des Indes en 1718, il participe à la prise de l’île principale de l’archipel des Seychelles en 1725. Celle-ci s’appellera désormais Mahé.
En 1735, il devient le très jeune gouverneur des îles Maurice et de la Réunion

Enfin le plus célèbre des corsaires malouins et le dernier, Robert Surcouf, il fut davantage connu de l'imagerie populaire française pour ses hauts faits d'armes contre des vaisseaux anglais que pour sa large participation à la traite négrière, ce qui lui permit d'amasser une fortune assez considérable. C'est sous Napoléon qu'il se distingue avec ses succès en mèr contre les navires anglais pendant le blocus continental, c'est aussi par l'imagerie que son navire Le Renard devint célèbre.







On a pu reconstituer selon des copies du plan du sloop le Renard qui fait le bonheur des touristes :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SabinaSabinus
Admin
avatar

Nombre de messages : 511
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: Histoire illustrée de Saint Malo.   Ven 24 Mar - 16:12

La ville de Saint Malo intra muros a pu conserver un hotel d'un armateur et corsaire, l'hôtel Magon de la Lande, aujourd'hui devenu un musée.
Pendant la Révolution cet hôtel fut transformé en prison pour femme, la mère de Chateaubriand y séjourna :



Fin des histoires corsaires.



Mais Saint-Malo n'a pas eu que de célèbres corsaires, des savants et des écrivains furent aussi natifs de la cité, tel que Chateaubriand, ou le prêtre
Félicité Robert de Lamennais. Chateaubriand est enterré sur le rocher du Grand Bé relié à Saint-Malo à marée basse, il y repose depuis lors.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SabinaSabinus
Admin
avatar

Nombre de messages : 511
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: Histoire illustrée de Saint Malo.   Ven 24 Mar - 16:14

A l'époque contemporaine Saint-Malo perdit de sa gloire pour devenir une ville balnéaire, mais en 1944 elle fut complètement détruite par les bombardements américains pendant la seconde guerre mondiale...





... mais elle fut reconstruite pierre par pierre ; La reconstruction de Saint-Malo, conçue sur les bases du plan d'urbanisme présenté par Marc Brillaud de Laujardière, permit de reconstituer les monuments les plus importants. Saint-Malo s’est rebâti sur un nouveau plan d’urbanisme privilégiant le regroupement des propriétaires sur des îlots d’habitat collectif rompant avec le parcellaire d’origine médiévale.



La plus vieille maison de Sain- Malo intra-muros dite la maison de la duchesse Anne :



Mais grâce à ce remu ménage (bombardements et reconstruction), on a pu redécouvrir des sites et notamment la sépulture de Jacques Cartier dans la cathédrale de Saint-Malo :





Saint-Malo, face à la mèr tu seras toujours aussi fière,
tu triompheras toujours de l'assaillant faisant gloire à tes ancêtres.










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire illustrée de Saint Malo.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire illustrée de Saint Malo.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Malo (35)
» [Divers écoles de spécialité] École des Pilotes de la Flotte à St Malo 35
» Escale à St Malo
» Les fresques de Canville (50).
» Donne trilogie "Ces messieurs de St Malo" de Bernard Simiot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le salon de Sabrina :: Visions sur le Monde :: Voyages-
Sauter vers: