Le salon de Sabrina

Un forum pour se détendre et parler de ce que l'on veut, dans le respect et la bonne humeur.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La France de Vichy et la thèse de Paxton

Aller en bas 
AuteurMessage
SabinaSabinus
Admin
SabinaSabinus

Nombre de messages : 511
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: La France de Vichy et la thèse de Paxton   Lun 15 Mai - 10:07

Le gouvernement de Vichy, sa responsabilité.






La thèse de Paxton a servi d’abord à ébranler un Mythe, le mythe du bouclier.
Aussi il s’est mis en opposition avec des thèses bien établis qui faisaient autorité tel que la thèse de Aaron qui soutenait que Vichy avait bel et bien était sous le « Diktat » allemand. Pourtant R. Paxton démontre très bien que Hitler ne cherchait pas à occuper directement la France du moins au début, il a voulu lui laisser une certaine marche de manœuvre pour pouvoir se décharger de frais d’occupation. La France chercha à offrir ses services, en faisant de mauvais calculs, elle était convaincue qu’elle pourrait tirer avantages malgré sa posture. Mais la collaboration se porta à son paroxysme, la France « draguait » littéralement l’Allemagne, cette dernière refusant de traiter avec le vaincu de façon « égal ». Le pire est que la politique du gouvernement en place, continua malgré tout, sans obtenir quoi que se soit et poussa le régime jusqu’au suicide politique. Vichy ne fut donc jamais passive. Et protéger les Français n’était pas son objectif principal. Vichy avait deux objectifs, sur le plan intérieur : la révolution nationale, sur le plan extérieure : la paix avec l’Allemagne. Il n’y a pas eu non plus de Vichy au pluriel avec la mauvaise politique de Laval et la bonne politique de Pétain. Le régime n’a eu qu’une seule politique, celui du gouvernement en place très bien centralisé, où la personne de Pétain faisait autorité. Le renvoi du 13 décembre 1 940 de Laval n’impliquait pas forcément une dissidence politique de Pétain sur le point de vu de la politique à suivre avec les Allemands, d’ailleurs cette politique a continué après Laval.
Sur le plan de la neutralité, Vichy n’est pas remis en cause par Paxton, en fait Vichy s'est trouvé avec des conditions insoutenables pour prévaloir sa neutralité, elle a voulu la conserver jusqu’au bout mais l’empire devait être défendu avec force et l’utilisation de son empire par les alliés et la mise en disponibilité de son territoire aux occupants la conduisait à des conflits parfois ouverts.
L’auteur par contre fait une histoire moralisante sur le fait de ses accusations envers Vichy, pour lui le gouvernement de Pétain aurait pu éviter certains abus, il le fait très bien comprendre quand la France se disculpe sur la question de la rafle des juifs en cherchant à démontrer que les nombre de juifs français ayant survécus est nettement supérieur aux autres pays occupés, et pour l’auteur ceci n’excuse pas la France, Vichy est donc coupable, il la compare au cas du Danemark qui pu sauver la quasi totalité des juifs vivants sur son territoire en la faisant débarquer les juifs en Suède avec des moyens rudimentaires, la France avait largement cette possibilité vu sa relative autonomie au début de l’occupation, elle ne l’a pas fait.
Aujourd’hui on parle de « révolution Paxtonienne » car c’est cet historien qui a mis à la lumière, et exposé au public que le mythe du bouclier (et du glaive : De Gaulle) était un leurre, c’est à ce titre qu’il tenait à cœur, il le dit lui même de porter ses efforts sur cette France des années noires. Cet apport a été prit en compte par l’enseignement public dans les programmes lycéens.
Bien que la thèse date depuis une trentaine d’année, il n’en reste pas moins qu’elle reste une référence, si il nous a offert un point de vu synthétique, l’architecture du raisonnement reste encore aujourd’hui une base toujours suivie.
Ces thèses ont ouvertes d’autres voies aux chercheurs, qui peuvent faire des analyses plus fines de cette France des années noires.




_________________
Epitaphe sur la tombe d'Emmanuel Kant,
Le ciel étoilé au dessus de moi, la loi morale en moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La France de Vichy et la thèse de Paxton
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CAROTTES VICHY
» BESOIN D'AIDE PORES DILATES
» le 10 juillet
» la cystite
» Collection printemps MUFE Trés Vichy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le salon de Sabrina :: Visions sur le Monde :: Histoire-
Sauter vers: